Découvrir la Sardaigne pourtant si proche

La Sardaigne possède une culture, des coutumes, des paysages bien spécifiques. Cette île italienne voisine de la Corse pourrait devenir une destination très tendance dans les années à venir.
Mais connaissez vous suffisamment cette belle et grande île ?
Pour vous permettre de sélectionner vos visites selon les envies de chacun nous vous proposons une sélection d’inspirations, classées par thèmes. Il y en aura pour tous les goûts !

Les ambiances de fêtes

Le calendrier des festivités sardes est marqué par un nombre considérable d’événements et de manifestations. Parmi les plus importantes, on citera la fête de Sant’Efisio, spectaculaire marche costumée entre Cagliari et Nora (mai) ; la très colorée Sartiglia à Oristano (fev.), où les cavaliers se livrent à des prouesses acrobatiques à cheval, parés de leurs plus beaux attraits ; et les cortèges mystérieux emprunts de mysticisme de il Lunissanti à Castelsardo (avr.). Partout, la ferveur du public est toujours grande, les musiques envoûtantes et l’ambiance à la fête !

L’histoire et l’archéologie

Voyagez dans le temps en visitant les innombrables nuraghes, ces tours coniques, faites de gros blocs de pierre, typiques de la Sardaigne et datés essentiellement de l’âge du bronze (-2200 à -800 av. J.-C.). À ne pas manquer, le site de Su Nuraxi, classé au patrimoine mondial de l’humanité, ou le village de Tiscali, niché dans une caverne.

Les villages traditionnels

Le village de Bosa en Sardaigne

Sur la côte ou dans l’arrière-pays, les villages de Sardaigne ont un charme indéniable. De nombreux bourgs conservent une atmosphère authentique : ici un entrelacs de ruelles tortueuses débouchant sur des petites places animées, là un petit port, ou encore de hauts remparts. À l’exception de quelques maisons bourgeoises de Nuoro et Orosei, ou de quelques hôtels particuliers dans les villes principales, la plupart des architectures villageoises sardes sont très simples, à peine blanchies à la chaux, tenant plus d’une habitation de berger que d’un immeuble citadin.

La nature vierge

S’il y a une chose qui en Sardaigne touchera même les esprits les moins sensibles, c’est bien la nature. Vous serez frappés par la beauté des vallées aux allures lunaires de la Gallura, par les falaises impressionnantes de Capo Caccia qui semblent surgir de la mer, ou encore par les étendues sauvages de la Costa Verde où seuls les vestiges des anciennes mines abandonnées rappellent un passé industriel florissant.

la nature en Sardaigne

La gastronomie

On doit au monde pastoral la majorité des références culinaires de la Sardaigne. Ainsi, ne manquez pas les fromages tels que le pecorino, véritable institution sarde ; les viandes rôties et les salaisons, comme le porceddu ; mais aussi la bottarga et le thon, les deux principales spécialités de poissons sardes. Et pour accompagner tous ces plats, vous aurez bien sûr le choix entre un vin rouge, le cannonau, et un vin blanc, le vermentino.

Comment se rendre en Sardaigne ?

Pour rejoindre la Sardaigne depuis la France, il existe finalement 2 moyens uniques mais plusieurs options. Comme toutes les îles, on peut donc s’y rendre en avion ou en bateau.

La Sardaigne en avion.

Enfin, après des années difficiles, les rotations aériennes entre Paris et la Sardaigne se sont améliorées. Mais ce n’est pas la solution la plus simple depuis la province. Et pourtant l’île dispose de nombreux aéroports internationaux. La ville de Olbia par exemple est même considérée comme un hub pour certaines compagnies lowcost. La proximité de la Costa Esmeralda et de toutes les plages du nord et de l’est on aidé à développer cette région.

Traversée en ferry Marseille Porto Torres

Plus originale et moins connue, la solution bateau entre Marseille et Porto Torres dans le nord ouest de la Sardaigne est pourtant à envisager sérieusement pour les longs séjours et pour les familles. En effet, cela permet d’embarquer son véhicule chargé directement dans le ferry depuis le port de Marseille, puis de longer les côtes corses pour arriver 10 heures plus tard à Porto Torres. Bien plus économique que la solution avion + voiture de location si l’on reste plus de 10 jours sur place !
Il est aussi possible d’embarquer à Toulon, Nice, en Italie ou même à Bonifacio dans le sud de la Corse pour un séjour mixe entre les 2 îles de Méditerranée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.