Londres, la transformation hipster de l’East End

La capitale anglaise est bien connue pour se renouveler en permanence. Ainsi, les modes migrent d’un quartier à un autre selon l’air du temps. Zoom sur l’Est de Londres qui est au cœur de la tendance.

L’excentrique East End de Londres

Ce quartier est le lieu branché par excellence de la capitale britannique. Les week-ends, la circulation des piétons est difficile. Tous les looks sont de sortie pourvu qu’ils soient vintage : dandy traditionnel ou décalé, bobo, pin up fifties, punk tatoué…
La population aisée de Londres vient dénicher ses pépites dans l’East End aussi bien sur les marchés que dans les soirées.

Shoreditch, de l’art à tous les coins de rue

Cela fait déjà plusieurs années que ce quartier, anciennement malfamé, a commencé sa mutation en fief des tendances. En effet, comme à Brighton, certains murs abîmés ont fait place à des fresques murales. Elles racontent en peinture  le but de cette transformation. Rendre l’art accessible à tous, même aux quartiers défavorisés.
Ainsi, d’illustres artistes, tel que Banksy, viennent laisser leur empreinte sur les murs en briquettes rouges. L’histoire se poursuit dans les nombreuses galeries d’art du coin.

Une fresque de Banksy dans le quartuer hype de Shoreditch à Londres
Une fresque de Banksy dans le quartuer hype de Shoreditch à Londres

Plus de 100 ans d’avant-garde à l’honneur

Par exemple, la Whitechapel Gallery (ouverte depuis 1901 !) ne cesse de vulgariser l’art sous toute ses formes. Déjà en 1939, elle accueillait Guernica (Pablo Picasso) et fut également la première à exposer Jackson Pollock ou David Hockney. La Whitechapel Gallery est à l’écoute des artistes et amateurs d’art. Ainsi, elle a une préférence pour la scène avant-gardiste.

Design d’intérieur

Shoreditch est aussi trendy à l’intérieur ! Pour preuve, le trendy hôtel Bounadary. Cet ancien entrepôt victorien a été entièrement repensé par Terence Conran, grand manitou de l’architecture d’intérieur anglais. Il a transformé ce hangar décrépit en un hôtel inspirant et inspiré. Ainsi, 17 Chambres dont chacun reflète une ambiance différente, inspirées de peintres célèbres comme Eames ou le Corbusier.

Brick Lane, friperies et uniformes d’antan

Ce quartier populaire se trouve dans le prolongement de Shoreditch. Il accueille depuis le XVIIIème siècle de nombreuses populations fuyants les persécutions de leurs pays. Huguenots, juifs et indien plus récemment. Ainsi, Brick Lane a su s’enrichir de l’héritage de chaque peuple. Principalement des Bangladeshis, d’ailleurs, c’est ici que l’on déguste le meilleur curry de Londres !

Quelques adresses incontournables

  • Cheshire street : c’est la rue des friperies et autres magasins de vêtement rétro. On y trouve des pièces uniques et rares sous forme de caverne d’Ali Baba. Plusieurs boutiques d’anciens uniformes longent cette rue, comme Hunky Dory (hommage à David Bowie) ou Blitz.
  • La Old Truman Brewery : l’ancienne plus grande brasserie de la ville est depuis devenue une galerie marchande.
  • Brick Lane Beigel : ouvert 24 heures sur 24, ce snack propose des bagels ashkénazes et autres pâtisseries délicieuses.

Spitafields, marchés en tout genre

Cette zone est le paradis des chineurs !

Old Spitafield Market

Situé au bout de Brick Lane, ce marché aux puces est une institution à Londres, depuis 1887. Abrité sous une grande halle sous forme de verrière, les stands étalent leurs trouvailles. Si autrefois il était prolo et proposait des produits à petits prix, depuis qu’il est bobo ce n’est plus le cas ! On y trouve cependant des pièces uniques et rarissimes. Du vintage, of course, mais aussi des produits bio, du mobilier ancien, du design, des food trucks et des jeunes créateurs.

Columbia Road

Une petite ruelle qui se situe à quelques encablures d’Old Spitafield. Plutôt calme la semaine, elle est très animée le week-end grâce au marché au fleur. Columbia Road Flower Market embaume toute la rue de ses étals de fleuristes et draine ainsi beaucoup de monde. A l’arrière, des boutiques de vaisselle antique et des artistes tirent des portraits en noir et blanc ou façon pop art.

Bethnal Green, traditionnellement moderne

Dans le prolongement de Columbia Road se trouve le quartier de Bethnal Green. Contrairement à Shoreditch, il a conservé son aspect extérieur d’antan. Ainsi, entre deux établissements hype comme un barbier ou une friperie, on peut trouver des boutiques d’un ancien temps. Comme par exemple un restaurant italien datant de 1900 ou un club ouvrier des années 50 (Bethnal Green Working Men’s Club).

London Fields, le village bobo et bio

Ce quartier, qui avait autrefois mauvaise réputation, est aujourd’hui fréquenté par des familles trendy et chic. Transformé en village résidentiel, il est très prisé des londoniens aisés qui y viennent flâner ou faire leur marché.

Broadway Market

C’est un marché de produits frais où seuls les producteurs locaux peuvent vendre leurs marchandises. Ainsi, les fruits et légumes bio sont les rois des étals mais aussi de la viande et du poisson. Abrité par une ligne de demeures géorgiennes, certains restaurants proposent un brunch, parfait après avoir arpenté les allées.

Le métro aérien

L’Overground longe le parc voisin de London Fields. Comme sous la coulée verte à Paris, on y trouve plusieurs boutiques en tout genre, surtout décalées et humoristiques.

Dalston, bientôt à la mode !

En continuant vers le Nord cette fois, arrivée à Dalston. Les habitants ont pris l’habitude de se retrouver dans le jardin communautaire de Dalston Eastern Curve Garden. Voyant l’affluence augmenter, on peut maintenant y trouver un snack et un bar pour rendre le lieu encore plus convivial. Un peu plus hype, le Dalston Roof Park et son rooftop propose des concerts sur le toit d’un immeuble. Quand il fait beau, il est aussi possible de s’allonger sur un transat pour profiter du soleil.

Regent’s Canal

Le week-end, la balade préférée des connaisseurs (joggeurs, cyclistes et hipsters) se trouve le long du Regent’s Canal. Il se trouve en redescendant vers Shoreditch et traverse Londres avant de se jeter dans la Tamise. Une promenade très étroite mais très appréciée lorsque la météo le permet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.