Comment voyager quand on est en situation de handicap ?

Malgré une situation de handicap, de plus en plus de personnes aspirent à découvrir de nouveaux horizons. Chaque voyage doit bien évidemment être savamment préparé : déceler les lieux à visiter avec accès pour PMR, les activités à faire sur place. Il faudra également emporter le matériel indispensable dont le fauteuil roulant, les béquilles… Et pour être sûr de rester en bonne santé, un petit check-up s’impose. Pensez également à emporter la trousse de premiers secours. Selon votre budget et vos attentes, le choix est très large parmi les différents moyens de transport : avion, train, voiture…

PMR : préparer le voyage

Pour pouvoir voyager dans les meilleures conditions, les personnes en situation de handicap et ceux qui les accompagnent doivent tout prévoir : les lieux à visiter, les zones accessibles aux handicapés, les éventuels imprévus. Il est évident que chaque voyage peut s’avérer contraignant, aussi bien pour la PMR que pour la personne qui l’accompagne. Il faudra donc programmer des pauses ou des « journées OFF » pour récupérer. L’idéal serait d’établir la liste des choses que vous souhaitez faire à destination. N’hésitez pas à rédiger un emploi du temps détaillé pour chaque journée de vacances. En consultant les plateformes dédiées aux PMR, vous pouvez repérer les restaurants accessibles aux handicapés. Cela vous permettra aussi de profiter des bons plans ainsi que des lieux incontournables.

Pour mieux préparer votre voyage, pensez à vous informer auprès de vos connaissances. Mieux encore, les plateformes spécialisées, comme Handiplanet, vous permettent de découvrir les destinations accessibles aux personnes à mobilité réduite. Grâce à une communauté très active, vous trouverez des conseils pratiques pour mieux vous organiser et pour planifier vos déplacements. Les retours d’expérience vous seront aussi utiles pour préparer sereinement vos vacances et pour trouver les bons plans et les astuces de voyageurs. Vous pourrez ainsi vous inspirer pour le choix de votre destination : New York, Paris, Nantes, Barcelone, Lisbonne. Il faudra naturellement tenir compte de la condition physique de la personne à mobilité réduite.

Comment voyager en situation de handicap

Choisir le bon compagnon de voyage

Pour voyager sereinement et en toute sécurité, une personne handicapée doit être accompagnée. Il n’est en revanche pas toujours facile de trouver un bon compagnon de voyage. L’accompagnant doit être une personne de confiance, qui soit capable de faire quelques petits sacrifices. L’idéal serait de voyager avec un parent ou avec un ami, qui soit apte à comprendre votre situation ainsi que les contraintes qu’elle impose.

Le choix de la destination pour une personne handicapée

Pour qu’une personne en fauteuil roulant puisse se déplacer partout, il est préférable de se renseigner sur les infrastructures à destination. La plupart des pays développés ont prévu des accès pour les PMR, c’est le cas notamment de l’Australie, de la Finlande ou encore du Brésil. Si vous avez décidé de vous rendre à Bali par exemple, il faudra se préparer à faire face à quelques contraintes. Les conditions d’accessibilité varient d’un pays à un autre. Il faudra également se renseigner sur les établissements qui proposent des chambres spécialement aménagées. Préférez logiquement les hôtels pourvus d’ascenseurs et de rampes d’accès.

Se renseigner sur les établissements sanitaires à destination

Voyager avec une personne handicapée requiert une organisation sans faille. Emportez avec vous les médicaments indispensables et renseignez-vous sur les médecins et sur les hôpitaux les plus proches de votre hôtel. Il est par ailleurs préférable de consulter le médecin traitant avant d’embarquer. Il pourra ainsi prescrire les médicaments à prévoir et évaluer l’état de santé de la personne en situation de handicap. Le professionnel de la santé vous conseillera aussi sur le contenu de votre trousse de premiers secours.

Se fier aux agences de voyages spécialisées

Même en situation de handicap, vous pouvez vous transformer en un véritable globe-trotter. Et pour vous organiser des séjours sur mesure et à moindres coûts, pensez à quérir les services d’une agence de voyages spécialisée. Privilégiez les offres complètes qui incluent la prise en charge à domicile, la réservation de l’hébergement, l’organisation du transport, l’achat des billets, l’organisation des activités.

Le choix des moyens de transport adaptés aux PMR

Si vous devez prendre le train en fauteuil roulant, sachez vous repérer grâce aux pictogrammes. Vous trouverez ainsi facilement les emplacements des cabines téléphoniques, des guichets ainsi que des toilettes dédiées aux PMR. Si vous avez d’ailleurs décidé de voyager seul, vous pouvez toujours demander une aide personnalisée en gare. Et n’oubliez pas votre carte d’invalidité afin de bénéficier d’une réduction le cas échéant.

Pour les voyages en avion, les personnes à mobilité réduite peuvent consulter les Guides d’aéroports gratuits, surtout s’ils embarquent à Orly ou à Roissy CDG. Elles pourront ainsi trouver facilement des bornes d’appels, les aménagements sécurisés, dont les salles d’attente dédiées. Dans tous les cas, l’aide d’un guide de voyage ou d’un prestataire sera plus qu’utile puisqu’il vous assistera durant le processus d’enregistrement. Dans les cas exceptionnels, les personnes en situation de handicap peuvent voyager en étant allongées.

Choisir les installations de vacances adaptées au handicap
Choisir les installations de vacances adaptées au handicap

Si vous avez décidé de faire le trajet en voiture, rendez-vous dans l’une des agences de location qui proposent des véhicules dédiés aux PMR. Il vous suffira de réserver 48 heures avant votre départ. Rappelons également que la carte européenne de stationnement vous permettra de garer votre véhicule sur les places réservées aux handicapés. Lorsqu’on voyage avec une personne à mobilité réduite, il faut prendre son temps et s’adapter à son rythme. Il faut prévoir des pauses, quitte à faire le trajet en plusieurs étapes. Et pour le confort des passagers, pensez à prendre des oreillers à mémoire de forme, une petite couverture ainsi que le nécessaire pour s’hydrater.

Quel que soit le moyen de transport que vous avez choisi, arrivez en avance. Vous serez ainsi tranquilles pour effectuer les démarches nécessaires. Si vous voyagez en avion, il est préférable d’arriver quelques heures avant le départ. En outre, pour un voyage en bus ou en voiture, pensez à vous enregistrer 1 voire 2 heures en avance. Bref, même si vous ne souffrez pas de handicap, il est toujours recommandé d’anticiper le départ. Ce serait dommage de rater son vol, son train ou son bus.