Voyager au gré des vagues….artificielles

La tendance n’est pas totalement nouvelle. En effet, il existe des “piscines à vagues” depuis longtemps dans des parcs d’attractions, des hôtels ou même dans certains bateaux de croisières.
Mais pour les vrais pratiquants du surf, il s’agissait plus des ” bains à remous” que de vraies vagues surfables.

Le surf trip des vagues artificielles

Pourtant quelques projets avaient joliment lancé l’idée, avec aux Îles Canaries ou a Dubaï des complexes hôteliers se dotant de structures lourdes afin de générer une onde dans un large bassin, pouvant s’apparenter à une vagues de surf.

Mais depuis 2015, la révolution de la vague artificielle est en marche. Elle s’appelle Wave Garden.
Littéralement la ” vague dans son jardin”, le concept, né au Pays Basque espagnol, est de placer des vagues artificielles dans n’importe quel lieu au monde, pourvu qu’il y ai un peu d’espace, de l’eau et un bassin de population autour prêt à profiter des charmes du surf.

Wave Garden, la vague dans le jardin

Ainsi, fini l’obligation d’être proche de la mer pour surfer, les vagues du Wave Garden promettent à tous les amateurs de glisse de pouvoir profiter tous les jours de vagues quasi parfaites !
C’est donc aussi une révolution dans le mythe sur Surf trip !
Ce voyage quasi initiatique de tous les amateurs de surf, à la recherche ( la quête) de la vague parfaite, va connaître une nouvelle orientation avec la possibilité de réserver une heure ou deux de surf à quelques kilomètres de Liverpool, en plein milieux du Texas ou au coeur du pays basque….

Surf Snowdonia en Angleterre

La première Wave garden ouverte au public fut en Angleterre, au coeur d’un “parc” dédié au surf, aux loisirs nautiques, au camping et à l’aventure outdoor en général.
Annoncé comme le premier spot de surf dans les terres, le lagon de 300 m de long permet de surfer tous les jours sur des vagues parfaites dans le petit village de Dolgarrog dans le nord du Pays de Galles !
Pas forcément l’image d’Épinal du spot de surf, loin des cocotiers d’Hawaï , le parc Surf Snowdonia a fait le pari d’attirer tous les types de publics dans la découverte de cette glisse “rurale”.

Une belle idée de voyage à mêler à la découverte de cette très belle région du nord de l’Angleterre.
Plus d’infos sur le site : https://surfsnowdonia.com/

Wave Garden au Texas: NLand Park

Surfer à Austin en plein coeur du Texas, voila ce que propose le NLand park.
Franchement pas la région la plus réputée pour ses vagues aux USA ( filez en Californie !) le Texas est plutôt célèbre pour ses villes comme Dallas, San Antonio ou Houston. Mais vous pourrez maintenant aller surfer à Austin grâce à la deuxième Wave Garden commercialisée.
Loin du climat anglais, vous pourrez surfer tous les types de vagues proposés en board short.
Ce parc totalement dédié au surf propose 3 types de vagues : raide comme sur un reef, plus facile à l’inside ou débuter avec des vagues plus faciles dites ” bay waves”.
Le parc propose un centre d’entrainement avec des leçons, de la location de planche, les heures dans l’eau, mais aussi un restaurant, un surf shop, et des lieux pour profiter du spectacle.

Mariah Almond from NLand Surf Park on Vimeo.

Sachez qu’il vous en coûtera entre 50 et 80 dollars de l’heure pour surfer la vague texane.

Plus d’infos sur le site : http://nlandsurfpark.com/

Le centre de démo en Espagne

Le projet original est né en Espagne, dans le Pays Basque.
Véritable terre de surf s’il en est, c’est pourtant à l’abri des montagnes que le projet est né.
Pour l’instant fermé au public, le spot permet à la société Wave Garden de tester de nouvelles versions de la vague comme la toute récente Wave Garden Cove et ses 1000 vagues par heure !

Beaucoup de nouveaux spots très bientôt

Comme le précise le site Wave Garden il existe près de 20 nouveaux projets de piscines à vagues dans le monde. La carte affichée sur le site donne un aperçu assez incroyable de la tendance et pourrait devenir une nouvelle source de voyage : faire le tour des Wave Garden.
Cela permettra de surfer en Allemagne, à Barcelone, au Japon, à New York, en Egypte et sans doute dans beaucoup d’autres lieux dans le monde.

Source de l’article : le site Innovation et Design

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.